Skip to navigation – Site map

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

Notes de lecture

Micha Fleiner, Les arts performatifs dans les études supérieures. Expériences transversales de langues, littératures et cultures dans la formation des enseignants de langues vivantes1

Berlin, Schibri, 2016, 335 p.
Sandrine Eschenauer
Bibliographical reference

Micha Fleiner, Les arts performatifs dans les études supérieures. Expériences transversales de langues, littératures et cultures dans la formation des enseignants de langues vivantes, Berlin, Schibri, 2016, 335 p.

Full text

  • 1 Performancekünste im Hochschulstudium. Transversale Sprach-, Literatur- und Kulturerfahrungen in de (...)

1Cet ouvrage se présente comme une contribution fondée sur des données probantes, justifiant et encourageant le développement de l’utilisation des approches performatives dans la formation des enseignants et dans la recherche en didactique des langues vivantes.

  • 2 N.d.T. – Le terme Handlungsorientierung (littéralement orientation sur l’action) utilisé par l’aute (...)

2Vingt ans après les premiers travaux de Schewe sur le drama en didactique de l’anglais dans le second degré, Fleiner déplace le focus et prend un recul analytique face aux arts performatifs dans la formation des enseignants de français en pays germanophones (Allemagne, Autriche et Suisse). Trois perspectives (méthodologie, apprentissages et recherche en didactique des langues) lui permettent d’interroger l’impact d’une pédagogie performative i) au niveau universitaire, (entretiens d’enseignants) ; ii) au niveau du second degré, (entretiens de futurs enseignants qui commentent leurs pratiques ou futures pratiques de classe). Une approche quantitative (modules de drama) complète la triangulation qualitative. Pour l’auteur, l’enseignement des LV par le drama se distingue des approches traditionnelles par sa nature esthétique et holistique : « Le terme drama […] se réfère à son étymologie grecque dran qui signifie “faire, agir”, et met ainsi particulièrement l’accent sur la pédagogie active2 » (Schewe, 2010, cité par Fleiner, 2016, p. 48).

3La publication se compose de neuf chapitres. Les notions-clés du cadrage théorique, explicitées en première partie (l’esthétique, la performativité, la transversalité des enseignements et la pédagogie du drama), permettent de cerner l’approche pédagogique étudiée. Pour Fleiner, il s’agit de repenser les langues vivantes comme instrument de communication qui encourage des visions et interprétations multiples du réel. Le drama fait appel à plusieurs formes d’art. Il permet de développer une pensée divergente, transformatoire. Il va au-delà des schèmes questions-réponses, commentaires de texte ou dialogues didactisés, habituellement compris sous la compétence à communiquer en langue étrangère. On pourrait introduire une dimension « polyesthétique et dynamique » (p. 35) dans l’éducation supérieure et le second degré, encourageant l’engagement attentionnel et affectif des apprenants. L’esthétique serait inhérente à la communication comme relation à des moments vécus, donc comme un ensemble complexe de phénomènes émotionnels (Dewey, Welsch). Fleiner souligne le caractère performatif (Austin, Fischer-Lichte) des processus de communication verbaux et non verbaux. Il met en évidence la dichotomie entre des résultats probants qui utilisent de telles approches et leur manque de présence dans l’enseignement supérieur.

4Trois desiderata concluent l’ouvrage : i) inventer de nouvelles méthodologies de formation et de recherche empiriques en congruence avec la pédagogie du drama ; ii) concevoir des curricula transdisciplinaires, à caractère performatif, et des approches pédagogiques et scientifiques, au niveau intra- et inter-universitaire ; iii) développer une approche méthodologique « incorporée » (embodied) dans le secondaire et le supérieur.

5S’il nous semble effectivement nécessaire de penser à une nouvelle forme de qualification des enseignants du supérieur, nous ne lisons pas sans une certaine appréhension la proposition de Fleiner de développer « un profil adéquat de compétences » (p. 286) qui pourrait aller à l’encontre de ses propres propositions d’émergence et de créativité en didactique des langues. Le danger réside, de notre point de vue, dans la surabondance des propositions de grilles et de descripteurs de compétences qui enferment la recherche et la formation dans des schèmes normés, éloignant toute solution nouvelle et tout processus phénoménal. Cela serait même le contraire des approches performatives.

6L’objectif de l’ouvrage d’outrepasser les cadres aussi bien disciplinaires que formels, en reliant la recherche et la formation en didactique des langues, tout en interrogeant l’impact des enseignements-apprentissages performatifs dans le contexte des langues vivantes, présente une grande richesse non seulement pour les pays germanophones, mais également en France et ailleurs. L’étude doctorale de Fleiner met en évidence l’urgence de concrétiser ses propositions au niveau international et de les croiser peut-être avec celles très complémentaires d’Irwin (2004) (A/R/Tographie) et de Varela (1989) (énaction), en les reliant, comme le propose Aden (2015), à la didactique des langues.

Top of page

Notes

1 Performancekünste im Hochschulstudium. Transversale Sprach-, Literatur- und Kulturerfahrungen in der fremdsprachlichen Lehrerbildung. Traduction S. Eschenauer. Pour une version plus complète de la recension (en allemand), cf. S. Eschenauer dans Scenario, vol. 10, no 2, 2016, sur <http://research.ucc.ie/scenario/2016/02/ESCHENAUER/10/de>.

2 N.d.T. – Le terme Handlungsorientierung (littéralement orientation sur l’action) utilisé par l’auteur ne renvoyant pas exactement à « l’approche actionnelle » française, orientée sur la tâche à réaliser et sur des compétences communicationnelles, nous utilisons volontairement le terme de « pédagogie active » qui révèle davantage un apprentissage holistique s’appuyant sur la construction des savoirs dans l’expérience partagée. L’appellation Aufgabenorientierter Unterricht (enseignement orienté sur la tâche) des textes officiels actuels semble confirmer ce choix et être plus proche de « l’approche actionnelle » mise en œuvre en France.

Top of page

References

Electronic reference

Sandrine Eschenauer, « Micha Fleiner, Les arts performatifs dans les études supérieures. Expériences transversales de langues, littératures et cultures dans la formation des enseignants de langues vivantes », Lidil [Online], 55 | 2017, Online since 02 May 2017, connection on 23 July 2017. URL : http://lidil.revues.org/4241

Top of page

About the author

Sandrine Eschenauer

Université Paris-Est, laboratoire IMAGER

Top of page

Copyright

© Lidil

Top of page
  • Revues.org